skip to Main Content
MANUFACTURING EXECUTION SYSTEM
+33 (4) 79 34 31 20 (FR) / +1 206-557-8200 (USA) / +44 2920 647010 (UK)

Quelle différence entre MES et ERP ? Ils sont complémentaires et échangent les données de production

Quelle différence entre MES et ERP ?

Pour accroître son efficacité opérationnelle, l’industrie utilise des logiciels de gestion de la production. Ces outils d’amélioration continue exercent une influence considérable sur l’ensemble du processus de production, depuis la gestion des approvisionnements jusqu’à la finalisation du produit, en traitant également les problèmes d’exécution.

Nous expliquons dans cet article les différences principales entre l’ERP et le MES, ainsi que leur contexte d’utilisation dans les entreprises manufacturières.

Les deux logiciels (ou progiciels) à considérer pour améliorer la productivité et atteindre l’excellence industrielle sont l’ERP et le MES.

Quelle différence entre ERP et MES ?

Pour faire simple, on pourrait dire que l’ERP est le logiciel des bureaux et que le MES est le logiciel de l’atelier.

L’ERP est la colonne vertébrale de l’entreprise

Un ERP (Entreprise Ressources Planning), littéralement « Planification des ressources de l’entreprise », gère l’ensemble des processus opérationnels d’une entreprise. Ainsi, il garantit une vue en temps réel des encours et l’unicité de l’information dans la base de données de entreprise. Il est l’outil central de la chaîne d’approvisionnement (ou supply chain). Il est également appelé PGI (Progiciel de Gestion Intégrée).

La pyramide du CIM représente le lien qu'assure le MES entre l'ERP et l'atelier.

Cette solution informatique est présente depuis quelques années dans la majorité des industries.

Et pour cause : l’ERP offre une réelle valeur ajoutée en donnant une vision et des leviers d’actions à travers différents modules dont :

  • les flux (on peut savoir à tout moment ce qui a été lancé en production, où en est tel ou tel ordre de fabrication, combien de pièces de celui-ci ont-elles déjà été produites, etc.) ;
  • les stocks (on peut connaître les quantités des divers matériaux en stock qui vont être nécessaires pour exécuter les ordres de fabrication, et le cas échéant passer commande auprès des fournisseurs pour réapprovisionner le stock) ;
  • les commandes (quel délai faut-il prévoir pour honorer telle ou telle commande) ;
  • la collecte des données de production provenant de l’atelier, en se connectant aux machines ou équipements.

Et dans des domaines qui nous intéressent moins ici :

  • la comptabilité et la finance ;
  • la gestion de la relation client ;
  • la gestion commerciale ;
  • les ressources humaines ;

De ce fait, l’ERP permet de planifier et d’optimiser la gestion de l’entreprise. Il permet de prendre des décisions stratégiques.

Le MES permet de piloter la production

Le logiciel MES (Manufacturing Execution System) est un logiciel de pilotage de la production.

Il comporte 11 fonctions clés définies dans la norme ISA95 :

  • gestion des ressources humaines
  • gestion des documents
  • gestion du procédé
  • analyse des performances
  • ordonnancement
  • collecte et acquisition des données
  • gestion de la maintenance
  • flux des produits et des lots
  • gestion de la qualité
  • généalogie produits et traçabilité

 

Le MES est un système d’exécution, de gestion et de suivi des productions en cours dans l’atelier.
Son rôle est de superviser machines et opérateurs en fournissant une traçabilité complète des informations de fabrication : qui a fait quoi, comment, où, et en combien de temps ? Quelles sont les caractéristiques dimensionnelles ou attributives de tel ou tel assemblage, qui a réalisé cet assemblage, avec une colle issue de quel lot, en combien de temps, etc.

Pour prendre une expression imagée, on pourrait dire qu’il met les mains dans le cambouis.

Le logiciel MES permet d’avoir une vue en temps réel sur la production industrielle. Mieux connaître, analyser, comprendre ce qui se passe dans l’atelier pour améliorer la production. Grâce au logiciel MES, on va pouvoir mettre en œuvre des démarches d’amélioration continue.

 

Le MES et l’ERP sont deux logiciels complémentaires

 

Différence entre MES et ERP ? Ce sont deux logiciels complémentaires

Le MES et l’ERP sont deux logiciels complémentaires : l’ERP est le logiciel des bureaux et le MES celui de l’atelier.

Dans un process global entreprise, l’action de l’ERP s’arrête là où commence le travail de l’opérateur. En effet, l’ERP ne possède pas de visibilité sur les actions menées en atelier, ni sur l’avancée des Ordres de Fabrication (OF) qu’il a lancé en production.

Pour décrire le travail à réaliser, les opérateurs et inspecteurs Qualité ont généralement à leur disposition des documents papiers. Ce sont des instructions de travail (IT), des fiches suiveuses (FS), etc. Ceux-ci sont réalisées avec des solutions bureautiques classiques (Word, Excel, PPT…).

La traçabilité attendue reste donc au format papier, empêchant toute capitalisation ou mutualisation. Mais surtout, cela rompt la chaîne numérique.

Le logiciel MES (Manufacturing Execution System) va assurer cette continuité numérique. Comment ? En mettant à disposition des opérateurs des déroulés opératoires digitalisés.

A la demande du logiciel, les opérateurs vont renseigner de la traçabilité directe (mesure, n° de série, outillages utilisés) ou indirecte (horodatage, signature électronique).

Sitôt saisies, toutes les données sont remontées en temps réel à l’ERP.
Les informations récoltées enrichissent la base de données de l’entreprise. Elles servent aussi d’input pour l’ERP dans sa planification des processus opérationnels.

Le MES, avec son niveau de granularité temporelle plus fin, va compléter les données « macro » gérées par l’ERP.

Pour simplifier, l’ERP a une granularité temporelle d’une heure, le MES d’une minute et les actionneurs (SCADA) de la seconde.

  • ERP : 1 heure
  • MES : 1 minute
  • Actionneurs : 1 seconde

 

Un duo gagnant

En conclusion, on constate que les différences entre l’ERP et le MES en font des solutions qui se complètent dans l’échange, l’exploitation et la consolidation des données de production.

Grâce à ce partage d’informations bi-directionnel, le MES peut, par exemple, superviser le planning de production et les instructions de travail en récupérant des informations pertinentes stockées dans l’ERP. Et l’ERP mettre à jour son stock de matière première en fonction de ce qui aura été consommé dans l’atelier.

MES et ERP ? Le duo gagnant de l’industrie 4.0 !

Back To Top
CT INFODREAM
Call Now Button