skip to Main Content
Expert en maîtrise des processus industriels
tel +33 (4) 79 34 31 20

MES et ERP sont complémentaires et échangent les données de production

MES et ERP sont complémentaires et échangent les données de production

MES et ERP, le duo gagnant de l’industrie du futur, sont deux progiciels complémentaires pour atteindre l’excellence industrielle.

ERP : la colonne vertébrale de l’entreprise

Un ERP (Entreprise Ressources Planning) gère l’ensemble des processus opérationnels d’une entreprise. Ainsi, il garantit une vue en temps réel des encours et l’unicité de l’information dans la base de données de entreprise.
Il est l’outil central de la chaîne d’approvisionnement (ou supply chain).

Cette solution informatique est aujourd’hui présente dans les industries du monde entier.

Et pour cause : elle offre une réelle valeur ajoutée en donnant une vision et des leviers d’actions globaux au niveau des flux, stocks, commandes et lancements en production. De ce fait, elle permet de planifier et d’optimiser la gestion de l’entreprise.

 

Une association complémentaire avec le MES

Dans un process global entreprise, l’action de l’ERP s’arrête là où commence le travail de l’opérateur. En effet, l’ERP ne possède pas de visibilité sur les actions menées en atelier, ni sur l’avancée des Ordre de Fabrication (OF) qu’il a lancé en production.
Pour décrire le travail à réaliser, les opérateurs et inspecteurs Qualité ont généralement à leur disposition des documents papiers. Ce sont des instructions de travail (IT), des fiches suiveuses (FS), etc. Ceux-ci sont réalisées avec des solutions bureautiques classiques (Word, Excel, PPT…).

La traçabilité attendue reste donc au format papier, empêchant toute capitalisation ou mutualisation. Mais surtout, cela rompt la chaîne numérique.

Le logiciel MES (Manufacturing Execution System), lui, va assurer cette continuité numérique. Comment ? En mettant à disposition des opérateurs des déroulés opératoires digitalisés.

A la demande du logiciel, les opérateurs vont renseigner de la traçabilité directe (mesure, n° de série, outillages utilisés) ou indirecte (horodatage, signature électronique). Sitôt saisies, toutes les données sont remontées en temps réel à l’ERP.

Les informations récoltées enrichissent la base de données de l’entreprise. Elles servent aussi d’input pour l’ERP dans sa planification des processus opérationnels.
Le MES, par son niveau de granularité plus fin, va compléter les données « macro » gérées par l’ERP.

Afin de donner une idée concrète de cette notion, nous pouvons ramener les différents outils à leur échelle de temps respective :

  • ERP = L’heure
  • MES = La minute
  • Actionneurs = la seconde
Back To Top
Call Now Button
Infodream