skip to Main Content
Editeur-intégrateur de logiciel M.E.S. // Expert en maîtrise des processus industriels
tel +33 (4) 79 34 31 20
(3/3) Reprise D’activité : Quelques Règles Pour Le Contrôle Qualité.

(3/3) Reprise d’activité : quelques règles pour le contrôle qualité.

Gestes barrières face aux Non-Conformités.

6 bonnes pratiques du contrôle qualité à (re)découvrir.

Avant toute phase de remontée en cadence du rythme de production, plusieurs automatismes peuvent être pris afin d’assurer un contrôle continu de la qualité de production :

  • Tout d’abord, de nombreux outils d’analyse de la qualité existent dans la littérature. Il est toujours bon de se les rappeler pour permettre la mise en application de groupes d’action ayant fait leurs preuves (les 5S, AMDEC, 5M, QQOQCCP, 8D …)
  • Investir du temps dans la standardisation de processus de production ou de contrôle. En effet, des instructions de travail au poste, claires et précises, permettent d’assurer un maintien de la qualité indépendamment de l’opérateur. Celui-ci peut ainsi être guidé pas à pas, focalisé sur la valeur ajoutée de sa tâche, sans avoir à se préoccuper ni des contraintes matérielles inhérentes au contrôle qualité, ni risquer d’interpréter les consignes données.
Processus de production digitalisé avec le module Qual@xy Process de la Suite Qual@xy
Instructions de travail au poste, claires et précises (captures écrans du module Qual@xy Process de la Suite Qual@xy).

 

  • Mettre en place des moyens de contrôle de l’outil de production, plutôt que de contrôler la production elle-même. En grande mais aussi en petite et moyenne série, il est ainsi possible de détecter les dérives progressives et donc d’agir en anticipation, ce qui permet à l’entreprise d’économiser des ressources précieuses, surtout dans cette période frappée d’incertitude.

 

Détectez les dérives progressives de l’outil de production (capture écran du module Qual@xy SPC de la Suite Qual@xy)

 

  • Capitaliser de l’information : si cela vous est possible, profitez de cette période pour tracer l’ensemble des éléments permettant de décrire votre processus de fabrication. Une routine à mettre en place pourrait par exemple consister à vous forcer à ajouter un événement sur la carte de contrôle SPC avant toute intervention sur la machine. Ainsi, dans plusieurs mois, quand la cadence aura repris son rythme normal, les informations saisies dès aujourd’hui pourront permettre d’analyser avec pertinence les résultats obtenus, et ainsi d’identifier les causes racines et les actions correctives à retenir.
  • Rendre visible l’information : il existe un panel d’outils permettant de diffuser aux acteurs de la chaîne qualité les informations cruciales dont ils ont besoin pour prendre les décisions les plus adaptées dans une démarche d’amélioration continue : envoi de rapports par mail, notifications, alarmes… Ce type d’outils est bien sûr devenu indispensable dans une optique de rationalisation des coûts.

 

Affichage et diffusion des KPI
(capture écran du module Qual@xy Dashboard de la Suite Qual@xy)

 

  • Aider à la prise de décision : organiser la démarche qualité pour que celle-ci permette d’alimenter la chaîne décisionnaire en informations contextualisées (lieu, période, ligne, poste de travail, référence produit, matières premières utilisées, alea atelier rencontré…), indispensables à la prise des décisions les plus appropriées dans une optique d’amélioration continue.

 

Trois enseignements à tirer de la crise

Quels premiers enseignements peut-on retenir de cette crise soudaine, qui semble devoir porter pour plusieurs mois encore son lot d’incertitudes ?

  • Tout d’abord, ceux qui s’en sortiront le mieux seront ceux qui auront su transformer l’effet subi en effet d’aubaine : mise en place de bonnes pratiques, remise en question des procédés, projection vers l’avenir… Quand le choc aura été absorbé et que l’activité reprendra, avec des mois de ralentissement à rattraper, les acteurs ayant développé leurs atouts et comblé leurs lacunes ont toutes les chances de sortir grandis de cet épisode chaotique.
  • Pour cela, pouvoir compter sur l’implication de chacun est une posture sur laquelle s’appuyer. En effet, il y a tout à parier que les acteurs industriels vont conserver leur motivation et leur vigilance intacte, voire renforcée. Peut-être même pourrons nous observer çà et là que les indicateurs qualité sont devenus meilleurs qu’ils ne l’étaient ?
  • Enfin, ces dernières semaines ont confirmé que l’outillage de la démarche qualité, et la transition vers l’industrie 4.0, sont des facteurs indispensables pour optimiser les process, améliorer la qualité des productions et réduire les coûts associés. La digitalisation induite par ces outils permet non seulement de travailler à distance, et donc de rester opérationnel lors des circonstances exceptionnelles telles que nous les avons vécues, mais elle accélère et fiabilise aussi la transmission d’informations, à la base du maintien de la maîtrise du processus industriel.

 

Florian Cassin
Sales Engineer chez Infodream
florian.cassin@infodreamgroup.com

 

Lire les articles précédents :

(1/3) Reprise d’activité : quelques règles pour le contrôle qualité
(2/3) Reprise d’activité : quelques règles pour le contrôle qualité

Back To Top
Call Now Button
Infodream