skip to Main Content
Editeur-intégrateur de logiciel M.E.S. // Expert en maîtrise des processus industriels
tel +33 (4) 79 34 31 20
(2/3). Reprise D’activité : Quelques Règles Pour Le Contrôle Qualité.

(2/3). Reprise d’activité : quelques règles pour le contrôle qualité.

Les indicateurs qualité : 5 idées pour les utiliser au mieux en ce moment.

Piloter la production par la qualité est un outil très puissant lors de la vie série du produit. Mais même lorsque celle-ci est dégradée, il reste possible de tirer profit des indicateurs statistiques suivis.

  • Tout d’abord, pour permettre une lecture pertinente des résultats, il sera nécessaire de s’intéresser aux valeurs relatives, et non absolues, des indicateurs. Autrement dit, prendre en considération leur valeur en % au sein d’un horizon de temps défini. En effet, cela n’aurait évidemment ni sens ni intérêt de comparer les résultats bruts des mois de janvier/février à ceux de mars/avril 2020 sans une mise en perspective au regard des volumes moyens produits sur ces deux périodes.
  • Dans les premières semaines de montée en cadences, il sera bien sûr nécessaire de recentrer l’analyse qualité sur les indicateurs de capabilité court terme, le temps de retrouver les réglages machine les plus fonctionnels. Etant donné les temps de production longs des pièces dans certains secteurs, notamment dans l’aéronautique, il est certain que les indicateurs long terme ne pourront être repris au cœur de l’analyse qualité qu’après plusieurs lots. Pourquoi ne pas reprendre le niveau de contrôle FAI (First Article Inspection) des gammes utilisées lors de l’introduction de nouveaux produits par exemple ?
  • Au niveau du contrôle à la réception, il est certain que vous serez certainement amenés à vous interroger sur la qualité des marchandises reçues, et surtout sur la manière de la contrôler. Il pourrait ainsi être intéressant d’augmenter les niveaux de contrôle et les NQA (Niveaux de Qualité Attendus) fournisseurs, ce qui viendra mécaniquement augmenter la taille des échantillons contrôlés et la sévérité de leurs contrôles. Il existe par ailleurs des outils pour définir des gammes de contrôle aux niveaux de sévérité différents (gammes dites d’homologation). Ainsi, basculer sur ces types de gamme dans les premières semaines, avant de retrouver des niveaux de conformité voulus, peut être une démarche à prendre compte.

Organisez efficacement une activité de contrôle qualité à la réception, selon des normes officielles ou maison, avec le module Qual@xy Control de la Suite Qual@xy.

 

  • Les bons du premiers coup (BPC) : comme son nom l’indique, cet indicateur présente l’intérêt non-négligeable de compter la part des produits arrivant en bout de chaîne de fabrication sans non-conformité ni retouche. Ainsi, fixer des objectifs graduels de BPC peut constituer une démarche concrète, cohérente et progressive dans le contexte actuel.
  • Pour les ateliers ayant mis en place une démarche de contrôle par échantillonnage, il peut sembler judicieux d’augmenter sa fréquence de contrôle pendant quelques semaines, jusqu’à ce qu’une stabilité soit retrouvée et confirmée au niveau des cartes de contrôle SPC. De la même manière, suspendre la modulation des contrôles des caractéristiques de sa gamme de contrôle peut être une idée intéressante dans les premiers temps de la montée en cadence, jusqu’à ce que l’on soit certain d’avoir retrouvé un niveau de capabilité suffisant.

 

Florian Cassin
Sales Engineer chez Infodream
florian.cassin@infodreamgroup.com

 

Lire les articles suivants :

(1/3) Reprise d’activité : quelques règles pour le contrôle qualité
(3/3) Reprise d’activité : quelques règles pour le contrôle qualité

Back To Top
Call Now Button
Infodream